Chapitre 8 : Santé et protection des populations

I - Santé

La gestion de crise Covid-19

Le 27 février 2020, date du premier cas testé positif à la Covid-19 en Bretagne, marque le début de la mobilisation sans précédent de l’Agence régionale de santé (ARS) Bretagne dans la gestion de la crise sanitaire.
Tout au long de l’année 2020, l’engagement de l'ARS aux côtés des préfectures de département, de l’ensemble des opérateurs de santé, des caisses de l’assurance maladie, de la cellule régionale de Santé Publique France, a démontré la capacité collective à faire face à l’épidémie.
L'année 2020 aura particulièrement mis en lumière le rôle de l’ARS dans son pouvoir à organiser et à adapter rapidement et efficacement le système de santé et dans sa capacité à organiser des approvisionnements massifs de produits de santé et autres dispositifs.

La rétrospective sur l’année 2020 permet de retracer les principaux faits marquants et chiffres clés :
- février : déclenchement de la Cellule Régionale d’appui et de pilotage sanitaire (CRAPS) ;
- mars : mise en place du Plan Blanc dans les hôpitaux et du Plan Bleu pour les EHPAD et les autres établissements médico-sociaux et premiers envois de masques des stocks Etat vers les établissements sanitaires et médico-sociaux : 64 millions de masques distribués dans plus de 1 500 structures ;
- mai : mise en place de la stratégie nationale « Tester – Tracer – Isoler » : déploiement des dépistages massifs  et création de la cellule de suivi de l’isolement en Bretagne ;
- août et septembre : lancement de campagnes de communication « Gestes barrières en période estivale » à destination des jeunes (1,7 M de personnes touchées parmi les 16-30 ans sur les réseaux sociaux) et « Gestes barrières en période de rentrée universitaire » à destination des étudiants (près d’1,2 M de personnes touchées parmi les 16-25 ans sur les réseaux sociaux) ;
- octobre : organisation de la semaine pour l’emploi des personnels paramédicaux en Bretagne, en partenariat avec Pôle emploi, afin de répondre aux besoins urgents de recrutement ;
- fin décembre : préparation de la campagne de vaccination COVID-19 pour les résidents des EHPAD, USLD et des professionnels de santé de plus de 50 ans ou à risques de formes graves de la Covid-19.

semaine de l’emploi des personnels paramédicaux en Bretagne Pôle emploi

Octobre 2020 : semaine de l’emploi des personnels paramédicaux en Bretagne, en partenariat avec Pôle emploi,
afin de répondre aux besoins urgents de recrutement

évacuation sanitaire transfert patientsTGV

1ère évacuation sanitaire, la Bretagne accueille des patients du Haut-Rhin, hospitalisés en réanimation

1 073 231 tests réalisés en 2020,
jusqu’à 100 000 tests COVID-19 RT-PCR/antigéniques/semaine au pic de la crise

 

106
patients transférés en 2020 pour hospitalisation en Bretagne

En 2020, l’ARS Bretagne a accompagné la labellisation de 8 projets bretons
au titre du concours régional "Droit des usagers de la Santé"

Label droit des usagers de la santé

Chaque année le label « Droits des usagers de la Santé » repère et valorise des expériences exemplaires, innovantes et duplicables, dans le domaine de la promotion des droits des usagers. En 2020, la Commission spécialisée dans le domaine des droits des usagers du système de santé (CSDU) de la conférence régionale de santé et de l'autonomie (CRSA) de Bretagne a attribué huit labels régionaux avec l’appui de l’ARS Bretagne.
La remise des labels a eu lieu lors d’une rencontre régionale ouverte à l’ensemble des représentants des usagers du territoire à Pontivy le 29 septembre 2020. Un prix de 1 000 € a été remis à chacun des lauréats par l’ARS Bretagne.
Certains de ces projets sont ensuite accompagnés et amplifiés par l’ARS pour être dupliqués ailleurs sur le territoire régional. C’est dans cette optique qu’un appel à manifestation d’intérêt sera lancé début 2021 pour accompagner la création de nouvelles maisons des usagers dans les établissements de santé bretons en s’appuyant sur le projet labellisé de Fougères.

Révision du zonage médecin

Le renforcement de l’offre de soins dans les territoires en tension constitue une des priorités affichées par le ministère des solidarités et de la santé dans son plan
« Ma santé 2022 », pour renforcer l’accès territorial aux soins, tout comme dans le projet régional de santé Bretagne (2018-2022).
La révision du zonage médecin, permettant d’identifier les territoires où les aides à l’installation pour cette profession doivent être mobilisées, en constitue un
élément clé. Le zonage permet de flécher de façon graduée et significative l’attribution des mesures favorisant l’installation des professionnels de santé, en fonction du niveau de fragilité des territoires.
Suite à l’engagement pris en 2018 par l’ARS Bretagne de procéder à une révision du zonage médecins tous les 2 ans, afin d’être au plus près de la réalité des territoires, le directeur général de l’ARS Bretagne a relancé les travaux de révision du zonage dès l’été 2020. Ce zonage révisé entrera en vigueur au 1er janvier 2021.

Cette réactualisation s’inscrit dans le cadre d’une méthodologie nationale qui vise plusieurs objectifs :
- établir une définition harmonisée et prospective de la fragilité ;
- concentrer les aides au maintien et à l’installation des médecins sur les territoires les plus en difficulté en termes de démographie médicale, pour réduire les inégalités d’accès aux soins ;
- investir dans plus de territoires afin d’augmenter la part de la population couverte par les dispositifs d’aide à l’installation ;
- concilier l’expression de priorités nationales et régionales.
Ainsi, l’ARS Bretagne a décidé dans ce nouveau zonage de cibler toutes les îles bretonnes en zones d’intervention prioritaire - ZIP (éligibles aux aides conventionnelles) et tous les quartiers prioritaires de la ville (QPV) a minima en zones d’action complémentaire – ZAC.

ARS Zonage médecin Bretagne

II - Protection des consommateurs et des populations

Contexte sanitaire COVID

En 2020, l’administration des douanes a été totalement engagée pour faciliter les importations de matériel médical à destination des personnels de santé et des entreprises qui souhaitaient en doter leur personnel (exemple, les supermarchés). Parallèllement, elle a été extrêmement vigilante sur la conformité des produits, car la mise en circulation d'équipements de protection défectueux pouvait mettre en jeu la sécurité de la population.
La mise en œuvre d’un Plan de Continuité de l'Activité a permis de centrer l'activité des services des douanes sur les missions jugées prioritaires par le gouvernement : rétablissement partiel des contrôles aux frontières, facilitations pour la fabrication de solutions hydro-alcooliques et pour les importations de matériel médical, mise en place de franchises de droits et taxes pour ce même matériel médical, etc., tout en participant aux mesures de soutien aux entreprises.
En Bretagne, des contrôles ont permis de constater une absence de conformité aux normes de sécurité et de qualité sur des importations de masques dans le fret traditionnel (hors fret express).
Ont ainsi été relevées une importation de 20 000 masques jetables non médicaux dépourvus de marquage CE, dont le certificat de conformité était inapplicable, et une importation de masques dont le régime dérogatoire pour la norme GB/T32610 était non applicable.

Contrôle police Voiture

Protection du consommateur à titre général

En ce qui concerne la lutte contre les contrefaçons et les produits pouvant mettre en danger les consommateurs, des contrôles ont été menés par les brigades de surveillance des douanes, y compris pendant la période de confinement.
Dans le cadre de leurs missions de protection, les services douaniers ont procédé à la saisie de près de 10 000 produits reconnus comme contrefaçons en 2020.
Par ailleurs, 52 infractions sur les normes en matière technique, sanitaire ou de santé publique, ont été relevées lors des contrôles à l’importation ou dans les bagages des voyageurs. Elles concernent 29 opérateurs implantés en Bretagne.
De plus, les services des douanes ont participé à l’opération interministérielle vacances (OIV) du 1er juillet au 15 octobre 2020. L’accent était porté plus précisément sur les produits contrefaits pouvant mettre en danger les consommateurs (jouets, lunettes de soleil et médicaments) ainsi que sur les produits ne répondant pas aux normes sanitaires prescrites (119 infractions relevées).
Enfin des saisies ont également été réalisées dans le cadre de la lutte contre le trafic d’espèces protégées.

Saisie coraux
Carapaces trafic

Stupéfiants, médicaments et produits psychotropes

La mise en place des mesures de confinement et de restriction de circulation édictées en 2020 ont fortement impacté l’économie dite «parallèle», et notamment le trafic de stupéfiants.
Profitant de l’émergence du commerce en ligne, et confrontés aux contrôles renforcés ainsi qu’aux difficultés d’approvisionnement, les trafiquants se sont adaptés à l'évolution de l'économie en utilisant les mêmes vecteurs pour acheminer la drogue, en privilégiant les envois par fret-express ou par voie postale.
A ce titre, le service des douanes a multiplié ses interventions en 2020 sur les plateformes de fret et postale, visant à intercepter les envois multiples en petites quantités à destination directe des consommateurs.
Il convient de noter des saisies importantes de stupéfiants à la sortie du confinement, avec en particulier la saisie de près de 10 kilos d’ecstasy par la brigade de Rennes sur le secteur routier, ainsi que les saisies de produits importés illégalement (tabac, etc.).

Saisie tabacs douane

Accompagnement des filières économiques essentielles pendant la crise sanitaire

Pendant le confinement, la direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du ogement (DREAL) de Bretagne s’est fortement mobilisée pour permettre aux filières essentielles de continuer de fonctionner pendant la crise sanitaire. En collectant des informations relatives aux installations classées, et notamment «sites Seveso», en identifiant des situations critiques susceptibles de se présenter (perturbations sur la présence du personnel, le gardiennage, les approvisionnements, etc.) et en anticipant sur les problématiques à venir, l’État s’est assuré du maintien des conditions de sécurité indispensables au bon fonctionnement de ces établissements.
Dans le domaine des déchets, la DREAL Bretagne a également établi des contacts très réguliers avec les établissements stratégiques : incinérateurs, centre de tri d’emballages. Ces échanges ont permis de limiter les perturbations liées aux ramassages des déchets des ménages et au traitement des déchets d’activités économiques indispensables à la continuité de service public.

Tout a également été mis en œuvre pour répondre aux inquiétudes des transporteurs et pour les accompagner dans la gestion de cette crise : permanences téléphoniques, mise à jour quotidienne du site Internet DREAL pour les informer de l’évolution de la situation et faciliter leur circulation. Les agents du registre se sont mobilisés pour préserver la continuité du service en continuant de délivrer des titres de transport.
La DREAL Bretagne a ainsi œuvré à faciliter les conditions de transport des déchets, hospitaliers ou nécessaires à la fourniture de matière premières, et à soutenir la fabrication et le transport de masques, de gel hydroalcoolique ou encore de pièces de respirateurs.

2 250
contacts pris avec les exploitants
pendant le premier confinement

 

Installations classées pour l’environnement : 578 inspections

Accompagnement des territoires pendant la tempête Alex

La tempête Alex, le 1er octobre 2020, a donné lieu à une vigilance rouge pour vents violents dans le département du Morbihan et une mise en alerte, par la DREAL Bretagne, des services potentiellement impactés. Météo France a relevé des rafales allant jusqu’à 186 km/h à Belle-Île-en-Mer, au pic de l’épisode.
90 000 foyers ont été privés d’électricité en Bretagne, dont 65 000 dans le Morbihan. Fortement mobilisé, le service de prévisions des crues de la DREAL Bretagne a expertisé 1 150 prévisions de crues en 72 heures.

90 000
foyers bretons privés d’électricité

et

1 150
prévisions de crues expertisées en 72h

La dépression sur la Bretagne. Image du satellite SUOMI
le 2 octobre 2020 à 01 h 25 UTC.

satellite SUOMI

Rencontres régionales santé environnement

Les rencontres régionales Santé Environnement, portées par la DREAL Bretagne, l’Agence régionale de santé et la Région Bretagne, partenaires du Plan régional santé environnement (PRSE), se sont tenues le 22 septembre 2020, en distanciel. 3 réunions plénières et 9 ateliers ont été ponctués par l’annonce des 8 lauréats de la 14e édition des Trophées bretons du développement durable avec, pour la première année, un trophée « santé environnement ».
Au total 140 participants ont participé à ces rencontres dans ce format particulier dû au contexte de crise sanitaire.

3 plénières et   9 ateliers

Logo Santé envi