Chapitre 4 : Mer et littoral

I - L’économie maritime

L'impact de la crise sanitaire sur le secteur de la pêche

La pêche constitue un secteur important de l’économie régionale, qui comprend aussi bien la filière amont que la filière aval qui valorise et distribue les produits de la mer.
La direction interrégionale de la mer Nord Atlantique-Manche Ouest (DIRM NAMO) a poursuivi tout au long de l’année son accompagnement de ces secteurs d’activité emblématiques pour la région. La crise sanitaire, couplée avec les incertitudes sur les conséquences du Brexit, a fortement perturbé le marché des produits de la mer. La pêche professionnelle et l’aquaculture marine ont été impactées, en particulier par la fermeture des restaurants, de la restauration collective (notamment scolaire) et par la chute des exportations. Pour la pêche, malgré le regain d’activité à l’été, les chiffres annuels sont en net repli par rapport aux années précédentes. En aquaculture, une bonne saison estivale et des ventes de fin d’année correctes ont conforté les entreprises, malgré une situation qui reste fragile.
Concernant la santé des marins, la DIRM NAMO a mis en place des téléconsultations médicales avant embarquement dès le début du confinement en mars 2020, notamment pour la pêche à l’international.

Débarquement de coquille Saint-Jacques à la cale de Dinan au port de Saint-Malo

74 544 tonnes de produits de la mer commercialisées pour 239 M€

 

 

57 % de la surface concédée en France pour la production d'huîtres et de moules, 2ème région productrice

DIRM Débarquement de coquille Saint-Jacques à la cale de Dinan au port de Saint-Malo

Près de 100 navires de pêche bretons fréquentent très régulièrement les eaux du Royaume Uni

L'impact du Brexit sur le secteur des pêches maritimes : une vigilance constante

La filière de la pêche et des produits de la mer est très concernée par la sortie du Royaume Uni de l’Union européenne. En effet, les navires de pêche européens, et notamment un nombre important de navires bretons, pêchent au large des côtes britanniques et débarquent des produits de la pêche dans des ports bretons à destination des entreprises de la filière aval. Les négociations menées par la Commission européenne ont porté une attention toute particulière au maintien de l’accès aux eaux britanniques pour les navires de pêche européens

L’objectif poursuivi par les autorités européennes et françaises était d’assurer le maintien durable des conditions d’accès des navires européens et français aux ressources situées dans les eaux britanniques. Un accord est intervenu le 24 décembre 2020, permettant ainsi d’encadrer les conditions de pêche pour les prochaines années. Certaines modalités de mise en œuvre pratique de l’accord restent cependant à négocier. Un plan d’accompagnement pour les entreprises concernées par des difficultés liées aux conséquences du Brexit a été concerté avec les représentants professionnels.

Les aides européennes pour la pêche et les cultures maritimes dans la continuité

L'année 2020 a été marquée par le soutien économique à la filière pêche face aux difficultés issues de la crise sanitaire. Les aides aux arrêts temporaires des activités de pêche instruites par la DIRM NAMO et spécifiques à la période du COVID sont financées par le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP).

L'État en région travaille en partenariat avec la Région Bretagne sur les dossiers d'aides européennes liés aux enjeux de la pêche et de la gestion durable de la ressource via le FEAMP dans la cadre de sa programmation pluriannuelle qui se terminera en 2021.

580 entreprises de pêche bretonnes sont bénéficiaires d'une aide FEAMP pour arrêt temporaire d'activité suite aux confinements de 2020

2 796 inspections à la pêche professionnelle pour la façade Manche Ouest/Atlantique : 545 inspections air/mer, et 2 265 contrôles à terre (débarquement et filière)

27 sanctions administratives prononcées pour la Bretagne en 2020
+ de 160 contrôles ont été réalisés en 2020 au dédouanement (documents d’accompagnement, certificats de capture, etc.)

Contrôles des pêches

Les pêches maritimes sont l'objet de contrôles par les différents services de l'État, dont la direction générale des douanes et des droits indirects (DGDDI), coordonnés par la DIRM NAMO. Le rythme des inspections au débarquement a été fortement perturbé entre mars et juin 2020 en raison de la crise sanitaire. Certaines unités ont cependant maintenu des missions de surveillance des ports de pêche, et dans certains cas, réalisé des inspections ciblées sur des navires en activité de pêche. L’activité des inspections a sensiblement augmenté dès mai/juin et est restée soutenue jusqu’à la fin de l’année.

La DIRM NAMO a organisé en 2020 une vaste opération de contrôle des activités de pêche professionnelle et de transport des civelles simultanément dans cinq départements (Ille-et-Vilaine, Morbihan, Loire-Atlantique, Vendée et Charente-Maritime). Le dispositif a mobilisé 70 agents en charge de la police des pêches maritimes issus de neuf administrations différentes. 64 pêcheurs professionnels ont été contrôlés, pour un total de 184 kg de civelles capturées durant la nuit de cette opération.

II - La planification et l’environnement maritime

Faire coïncider les activités maritimes avec la protection du milieu marin

Le document stratégique de la façade (DSF) Nord-Atlantique Manche-Ouest vise à intégrer et à mettre en cohérence les politiques publiques maritimes, notamment pour l’atteinte d’un bon état écologique des eaux et des milieux, et le développement équilibré et durable des territoires littoraux et de leurs activités.
Le plan d’action du document stratégique de façade a été préparé par la commission permanente du Conseil maritime de façade (composée de collectivités territoriales, d’acteurs économiques, de syndicats, d’associations et d’experts scientifiques) avec le soutien de la DIRM NAMO et en lien avec les services de l'Etat compétents. Il fera l’objet d’une consultation du public et des instances au 1er semestre 2021, avant son adoption début 2022. 120 nouvelles actions ont été identifiées avec des thèmes variés : recherche et innovation, énergies marines, développement des îles, lutte contre les pollutions marines et terrestres ou les déchets, formation aux métiers de la mer, contrôles de l’environnement marin, pratiques durables de pêches maritimes et de loisir, protection de la biodiversité, etc.

Découpage maritime et littoral

Larmor plage

Larmor plage

325 missions de surveillance de l'environnement marin pour la façade Nord Atlantique-Manche Ouest
(260 personnes contrôlées)

Surveillance de l’environnement marin : création d’un réseau d’inspecteurs

L'État en région instruit des dossiers d'aides européennes liés aux enjeux de la pêche et de la gestion durable de la ressource via le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP).
Par ailleurs, l’État travaille en partenariat avec la Région Bretagne dans le cadre des attributions de la collectivité régionale en matière d’aides FEAMP aux entreprises de pêches et de cultures marines dans le cadre de la contrepartie d’aide nationale nécessaire à l'intervention des fonds communautaires.

Débat public sur le projet d’éoliennes flottantes au Sud de la Bretagne

L’État et ses partenaires régionaux ont préparé le débat piloté par la Commission particulière du débat public, qui s’est tenu du 20 juillet au 21 décembre 2020 et qui a connu un grand succès : 16 réunions et ateliers ont été organisés, près de 400 contributions et plus de 200 questions ont été recensées sur le site Internet du débat. Le projet de parc d’éoliennes flottantes au Sud de la Bretagne sera le premier de ce type en Europe et constitue un élément majeur de la politique de transition énergétique.
Ce débat public s’inscrit dans la continuité des travaux de concertation menés au sein de la Conférence régionale pour la mer et le littoral depuis 2015, et a vocation à aboutir au premier appel d’offres commercial au monde pour cette technologie innovante qui permet une installation plus éloignée des côtes.

Eolienne marine

éolienne marine

Submersion marine, débordement à Perros-Guirec.

Submersion marine, débordement à Perros-Guirec.

Consolidation et valorisation de la connaissance sur les risques littoraux

Aujourd’hui, environ 70 % de la population mondiale vit à moins de 60 km des côtes et au moins 24 % des plages sont en érosion [1]. Entourée par trois façades maritimes, la Bretagne est particulièrement concernée. La région fait face à deux tendances contradictoires. L’une est la tendance au recul du trait de côte vers l’intérieur des terres. L’autre est un rapprochement des populations littorales vers la ligne de rivage. Alors que la politique publique de gestion intégrée du trait de côte est encore jeune, le besoin de consolidation et de partage de la connaissance des phénomènes et des enjeux exposés est donc fort.

En 2020, la production d’études en partenariat entre la direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DREAL) et des universités ou des opérateurs a ainsi contribué à améliorer la compréhension de la vulnérabilité des territoires au recul du trait de côte, et plus largement aux risques littoraux. Le partage de cette connaissance, auquel contribuent par exemple la parution d’une plaquette de l'Observatoire de l'environnement en Bretagne (OEB) à destination du grand public ou le partage en interne Etat d’un outil Sysrème d'information géographique (SIG), sera poursuivi par des échanges avec les acteurs scientifiques et universitaires et les structures d’observation du trait de côte.

[1] The State of the World’s Beaches. Scientific reports, 2018.

III - L’enseignement maritime

Enseignement secondaire et formation maritimes

 

La DIRM NAMO assure la formation des marins embarqués au commerce maritime, à la pêche, à la plaisance professionnelle ou aux cultures marines via les lycées professionnels maritimes (LPM) de la région (Saint Malo, Paimpol, Guilvinec, Etel) pour les formations initiales et via les centres de formation professionnelle spécialisés dans la formation continue.

Le nombre de titres de formation professionnelle maritime a diminué en 2020 suite à la réduction des formations due au premier confinement. La DIRM NAMO a ainsi délivré 12 711 titres pour l'interrégion. 40 % des titres délivrés le sont dans l'interrégion Nord Atlantique-Manche Ouest. Le réseau des lycées professionnels maritimes a continué à assurer sa mission de formation des élèves lors de la période de confinement afin de préparer les jeunes à leurs examens et vers l'emploi ou la poursuite de formations.

Lycée professionnel maritime Etel

Les lycéens du lycée professionnel maritime (LPM) d’Etel confectionnent un filet pour un semi-rigide du patrouilleur des affaires maritimes IRIS de la DIRM NAMO

700
élèves sont inscrits chaque année en formation initiale dans les quatre lycées professionnels maritime.

Près de 300 000
heures de formation continue maritime sont dispensées annuellement en Bretagne.

IV - La sécurité maritime

La sécurité du trafic maritime

Les Centres régionaux opérationnels de surveillance et de sauvetage (CROSS) de Corsen et d’Etel de la direction interrégionale de la mer Nord Atlantique-Manche Ouest (DIRM-NAMO) ont mis en place un plan de continuité des activités face à la crise sanitaire afin d'assurer en toute circonstance la surveillance de la navigation et de la circulation maritimes, la surveillance des pollutions maritimes, la diffusion des renseignements de sécurité maritime. Le CROSS Corsen est centre référent «pollutions marines». A Brest, en plus de son centre de stockage POLMAR-Terre, la DIRM NAMO accueille le Centre national d’expertise POLMAR-Terre qui apporte son concours technique et opérationnel au pilotage du dispositif pour l’ensemble de la métropole.

40 886 navires dans le dispositif de séparation du trafic d'Ouessant

127 signalements de pollution traités

La sécurité des navires professionnels

Les visites de sécurité des navires français au regard de la sauvegarde de la vie humaine en mer, de l’habitabilité, des normes sociales et de la prévention de la pollution se sont poursuivies en 2020. Le nombre des inspections est néanmoins en baisse du fait de la crise sanitaire. Le taux d’inspection de navires étrangers en escale dans les ports est quant à lui supérieur à la moyenne nationale.

3 591 visites de navires professionnels français et

121 contrôles de navires étrangers

Contrôle de sécurité d’un navire en construction

Les dispositifs de sécurité en mer, une priorité de l’État

La DIRM NAMO assure un entretien permanent de l’ensemble des aides à la navigation implantées en mer et à terre (phares, bouées, tourelles, espars) et un taux de disponibilité de ces aides de 98 % tout au long de l’année. Malgré les restrictions d'activité des services, 1 600 opérations de maintenance ont été effectuées en 2020 sur les aides à la navigation de Bretagne.
Les CROSS de Corsen et d’Etel de la DIRM NAMO coordonnent les opérations de sauvetage en mer du Mont-Saint-Michel à la frontière espagnole.
La DIRM NAMO exerce la tutelle des cinq stations de pilotage maritime des ports de commerce bretons (Saint-Malo, Côtes-d’Armor, Morlaix/Roscoff, Brest/Concarneau/Odet, Lorient). Les ports de commerce ont maintenu leur activité tout au long de l'année mais, conséquence du fléchissement de leur trafic, le nombre de mouvements de navires pris en charge par les pilotes des stations de pilotage baisse de 13%.
La DIRM NAMO a procédé au recrutement de nouveaux assesseurs pour le tribunal maritime installé à Brest qui juge des infractions relatives à la sécurité de la navigation, celle des personnes et des biens à bord des navires, la sécurité et la sûreté des navires, la prévention de la pollution, les documents de bord, le personnel et ses obligations ainsi que les conditions de travail, de santé et de sécurité.

2 157 aides à la navigation maritime en Bretagne

10 moyens nautiques principaux de l’Armement des phares et balises positionnés en Bretagne

4 986 opérations de recherche et de sauvetage coordonnées à partir des CROSS de Bretagne

156 dossiers du tribunal maritime instruits en 2020

Phare de l’île Vierge : Intervention des techniciens de la DIRM NAMO pour rétablir la protection contre la foudre

Phare de l’île Vierge DIRM NAMO